Navigation dans le paysage de 2024 : une mise à jour sur l’arbitrage des fusions

Published: April 01, 2024
Author: Merger Arbitrage Team

Bien qu’il serait prématuré de déclarer la victoire sur les questions antitrust, les changements réglementaires positifs, conjugués à des écarts attrayants, présentent une occasion convaincante pour les investisseurs en arbitrage des fusions. À notre avis, le paysage de l’arbitrage des fusions a continué d’évoluer favorablement. En nous appuyant sur cette dynamique, nous pensons que c’est le moment idéal pour faire le point sur les facteurs clés qui pourraient influencer la stratégie d’arbitrage des fusions en 2024 et pour partager nos réflexions sur ce à quoi les investisseurs peuvent s’attendre.

Environnement réglementaire

Au cours du second semestre 2023, nous avons assisté à une série d’évolutions encourageantes en matière d’antitrust, marquant un changement décisif dans le sentiment des organismes de réglementation. La Figure 1 présente la liste des occasions de fusions-acquisitions sur le marché vers le milieu de l’année 2023, qui ont toutes été conclues avec succès à ce stade, démontrant ainsi l’impact tangible des évolutions positives de la réglementation.

Il semble que le ministère de la Justice américain (le « DOJ ») et la Federal Trade Commission (la « FTC ») adoptent désormais une approche plus tempérée dans leurs décisions. Si cette tendance se poursuit, elle pourrait créer un environnement plus propice pour le marché des fusions-acquisitions.

Data table for M&A market opportunities as of July 17, 2023

Occasions actuelles d’arbitrage des fusions

En ce qui concerne l’arbitrage des fusions, deux facteurs principaux déterminent généralement les rendements potentiels : le taux sans risque et l’écart d’arbitrage des fusions. Tel qu’illustré à la Figure 2, le profil de rendement brut annualisé médian est d’environ 10 % pour l’ensemble des occasions de fusion-acquisition qui se présentent actuellement sur le marché. Compte tenu des taux d’intérêt de l’ordre de 5 %, cela équivaut à environ 500 points de base d’écarts d’arbitrage des fusions.

Les préoccupations antitrust étant moindres, nous pensons que la série actuelle d’écarts d’arbitrage présente un potentiel de rendement total attrayant.

Data table for M&A market opportunities as of January 31, 2024

Activité de fusion-acquisition vs rendements de l’arbitrage des fusions

Les volumes d’accords de fusions et acquisitions sont influencés par une multitude de facteurs, y compris l’économie, les élections et les tensions sur la scène internationale. Bien que l’avenir soit très incertain pour ces éléments inconnus notoires, il faut reconnaître que, d’un point de vue historique, les rendements de l’arbitrage des fusions ont démontré une corrélation minimale avec les volumes d’opérations de fusions-acquisitions. Notre Fonds alternatif fortifié d’arbitrage Picton Mahoney a toujours affiché des rendements moyens positifs dans divers scénarios macroéconomiques, comme l’illustre la Figure 3.

Au final, notre objectif est d’offrir une stratégie toutes saisons qui puisse protéger les investisseurs de l’impact de ces forces imprévisibles.

Data table for Picton Mahoney Arbitrage Fund Class F. Average annualized return in various market environments.

Réflexions finales

Prédire les tendances macroéconomiques s’est avéré difficile ces dernières années, et suivre les montagnes russes des fluctuations du marché peut donner l’impression de marcher sur une corde raide. L’intégration de stratégies axées sur l’alpha avec d’autres sources de rendement dans votre portefeuille peut être un filet de sécurité sous cette corde. Cela signifie que vous n’avez pas à prédire avec précision l’environnement macroéconomique futur pour faire fructifier l’argent. Nos antécédents démontrent notre capacité à atténuer la volatilité du marché tout en protégeant le capital pendant les ralentissements du marché.

À titre de rappel, la stratégie vise des rendements idiosyncrasiques grâce à l’alpha spécifique aux ententes, servant de diversificateur de portefeuille avec une faible corrélation avec les actifs traditionnels.

Data table for merger arbitrage strategy performance as of February 29, 2024

Related Content

The Picton Mahoney podcast playlist

The Picton Mahoney podcast playlist

Podcast recommendations on everything from investing and business to history and technology   At Picton Mahoney, we like to challenge conventional thinking. Our people are always on the hunt...

Picton Mahoney’s Top Summer Reads 2023

Picton Mahoney’s Top Summer Reads 2023

The glorious summer weather is upon us. What better time to take a cool beverage out to the deck (or the dock) and stretch out with a good book? We surveyed our colleagues here at Picton Mahoney to...

Le présent document a été publié par Gestion d’actifs Picton Mahoney (« GAPM ») le April 1, 2024

Il est fourni uniquement à titre de source d’information générale; il peut être modifié sans préavis et ne doit pas être assimilé à des conseils de placement. Le présent document ne doit pas servir à la prise de toute décision de placement et ne constitue pas une recommandation, une sollicitation ou une offre de titres dans quelque territoire que ce soit. Les renseignements contenus dans le présent document ont été obtenus auprès de sources considérées comme étant fiables. Toutefois, leur exactitude et leur intégralité ne peuvent pas être garanties par GAPM, qui décline toute responsabilité à cet égard. Tous les placements comportent des risques et peuvent perdre de la valeur. Ces renseignements ne constituent pas des conseils financiers, de placement, fiscaux, juridiques ou comptables destinés à des personnes, et ne doivent pas être considérés comme tels. Les décisions concernant la fiscalité, les placements ou d’autres matières devraient être prises, le cas échéant, uniquement après avoir obtenu les conseils d’un professionnel qualifié.

Il n’y a aucune garantie qu’une stratégie de couverture sera efficace ou produira l’effet attendu. Le recours aux instruments dérivés et aux ventes à découvert comporte plusieurs risques qui sont susceptibles d’empêcher une stratégie de réaliser des gains ou de limiter ses pertes ou de l’amener à subir des pertes ou d’amplifier ces dernières. Le recours aux instruments dérivés et aux ventes à découvert dans le cadre d’une stratégie de couverture peut donner lieu à des coûts et à des frais additionnels.

© 2024 Gestion d’actifs Picton Mahoney. Tous droits réservés.